• Exposition

    Le 2 octobre, le Prince Albert II de Monaco inaugurait  dans la Galerie des Pêcheurs l'exposition "Polar Planet" du photographe slovaque Filip Kulisev. Au travers de ses photos mettant en lumière les beautés des régions polaires, sauvages et somptueuses, Filip Kulisev livre également un témoignage de leur fragilité face aux effets du changement climatique. Un voyage en images effectué aux côtés des Expéditions Poséidon, qui nous rappelle l'importance de préserver ses terres polaires et plus largement d'oeuvrer pour la protection de la planète. L'exposition, bénéficiant du soutien de la Fondation Prince Albert II de Monaco est à découvrir jusqu'au 15 novembre.

    Monacké knieža Albert II otvorilo výstavu slovenského fotografa F.Kuliseva o polárnych krásach

    Po tretí raz predstavil svoje diela slovenský fotograf a cestovateľ Filip Kulisev v Galerie des Pêcheurs pod Oceánografickým múzeom v Monaku. Aktuálna výstava, ktorá vznikla v spolupráci s polárnu expedičnou spoločnosťou Poseidon Expeditions, s názvom „Polar Planet“ ukazuje nevídanú krásu a zaujímavé miesta polárnych oblastí Arktídy a Antarktídy. Výstavu slávnostne otvorilo monacké knieža Albert II. „Je to ďalšia nádherná výstava Filipa Kuliseva. Nielen dokáže stvárniť nádherne a atraktívne živočíšne druhy, ale aj samotné miesta na našej planéte, kde žijú. Pozýva nás takým spôsobom, že máme chuť ich ísť navštíviť.

    Najmä dokáže skvele zachytiť veľmi špecifické svetlo v polárnych oblastiach,“ povedal Albert II. Polárne oblasti na juhu i na severe azda najviditeľnejšie čelia v súčasnosti klimatickým zmenám. Ľadovce sa topia, zmenšujú, tamojšia fauna stráca svoje prirodzené prostredie.


    Práve Špicbergy jedno z posledných súostroví pred cestou na Severný pól má špeciálny význam pre Monako. Praprastarý otec súčasného kniežaťa, Albert I, moreplavec a prírodovedec ich navštívil na konci 19. storočia. „Fotografie ľadovcov, fjordov a ďalších miest, ktoré objavil tento významný vedec a panovník sú dôležitou súčasťou výstavy. Je to do určitej miery moja pocta pre Alberta II, ktorého si vážim aj za jeho prácu v prospech záchrany oceánov a burcovania politikov, aby prijímali opatrenia eliminujúce dosahy globálneho otepľovania,“ konštatoval Filip Kulisev.
    Na otvorení výstavy sa zúčastnili desiatky významných hostí z Monaka, Ruska, USA, Švajčiarska, Japonska, Nemecka, Nórska a aj zo Slovenska. Výstava, ktorá je pre verejnosť voľne prístupná 24 hodín denne, potrvá do 15. novembra.
    Zároveň je pokračovaním spolupráce slovenského fotografa s Nadáciou kniežaťa Alberta II., ktorá sa zameriava na ochranu prírody a trvalo udržateľný rozvoj. Klimatické zmeny, biodiverzita a voda sú tri hlavné objekty záujmu tejto nadácie.

    Exposition

    Exposition


    votre commentaire
  • Tlmočník

    La relation entre un homme et son interprète, alors que le père de ce dernier, officier SS, tua les parents du premier.

    Film režiséra Martina Šulíka Tlmočník s Jiřím Menzelom v titulnej úlohe sa bude za Slovensko uchádzať o nomináciu na Oscara pre najlepší zahraničný film. Rozhodla o tom Slovenská filmová a televízna akadémia (SFTA).

    Tlmočník je tragikomický road movie o dvoch svojráznych mužoch, ktoré zviedla dohromady absurdná situácia, vďaka ktorej - či možno napriek nej - sa vydajú hľadať pravdu o vlastnej minulosti. Snímka sa okrem iného zamýšľa nad tým, či byť synom masového vraha je ľahší ako byť synom jeho obete.

    lovenský režisér Martin Šulík už dlhšie svojou tvorbou dokazuje, že patrí medzi najväčšie osobnosti slovenského „ponovembrového“ filmu. Vrcholy zaznamenal najmä počas deväťdesiatych rokov. Zo všetkých spomeňme minimálne dva – Všetko, čo mám rád (1992) a Záhrada (1995), ktoré svojou citlivosťou a osobným príbehom rezonovali tak u divákov, ako aj u kritiky.

     


    votre commentaire
  • Ludovit' Fulla

    Narodil sa v meste Ružomberok, na severe Slovenska. Jeho otec Leopold bol známy mäsiar a spolu s manželkou Žofiou vlastnili aj menšie pohostinstvo. Vďaka otcovmu povolaniu netrpel Ľudovít nikdy núdzou, no napriek tomu od neho otec vyžadoval dobré študijné výsledky.

    Ludovit' Fulla (27.02.1902 – 24.04.1980)


    votre commentaire
  • Dnes je na Slovensku sviatok sv. Cyrila a Metoda.


    votre commentaire
  • O Slovensku

    Bojnice

    Veľa ľudí hovorí o Slovensku ako o krásnej krajine.

    A majú pravdu. Slovensko je naozaj veľmi pekné.

    No z nepochopiteľných dôvodov je až žalostne zle prezentované.

    Veľakrát sa stáva, že majú priamo pod nosom mnoho čarovných miest, o ktorých sú nevedeli že vôbec existujú.


    votre commentaire
  • Ce livre est d'une beauté à couper le souffle. Je regrette de ne pas avoir vu toutes ces merveilles lors de cette exposition, passée totalement inaperçue. Le XVe siècle fut en Slovaquie, comme partout en Europe, un siècle flamboyant.

    D'or et de feu : L'art en Slovaquie à la fin du Moyen Age

    Dans la seconde moitié du XVe siècle, la Slovaquie connaît une prospérité sans pareille. Si, du point de vue stylistique, l'art de cette période doit beaucoup aux artistes des régions germaniques limitrophes, et notamment de Vienne, des personnalités singulières développent une création originale, heureusement parfaitement préservée de nos jours. Les dimensions des oeuvres sont frappantes, statues comme tableaux étant souvent plus grands que nature. Certains retables sont immenses. La polychromie, d'une extraordinaire conservation, fait chatoyer les pièces. Tout est traité avec un art du volume et de l'espace exceptionnel. Pour autant, l'art slovaque de la fin du Moyen Age demeure méconnu. Une soixantaine d'oeuvres sont réunies : sculptures mais aussi peintures, enluminures et orfèvrerie.


    votre commentaire
  • Ojbaba, beau parleur, producteur de combines en tout genre, tour à tour voleur des recettes puis rattrapé et volé à son tour, finira par monter une compagnie de spectacle avec tous les protagonistes.
    Ambiance des pays de l’est admirablement rendue par la corruption, les pots de vins, la prudence des fonctionnaires soumis au marxisme, l’omniprésence de l’alcool et … peut-être une absence de grandeur d’âme, de générosité chez les personnages. Entre les escroqueries, des 'cauchemars' racontés sur forme de scénettes déjantées à but philosophique, le producteur de bonheur jugé par la sainte inquisition !
    Mais quelle belle écriture, quel régal, les tirades du producteur de bonheur, comme il arrive à convaincre et reconquérir ses arnaqués, et les touches humoristiques de Vladimir Minac sont excellentes !

     Le Producteur de bonheur

    S'inscrivant dans la grande tradition romanesque du couple maître et valet, ce chef-d'oeuvre de la littérature slovaque met en scène les descendants par filiation directe de Don Quichotte et Sancho Pança et de Jacques le fataliste et son maître. Voici donc, au pays de la bureaucratie et de l'économie strictement planifiée, les fantastiques et burlesques aventures de Frantisek Ojbaba, dénommé le producteur de bonheur, entrepreneur d'entreprises aussi extravagantes que peu honnêtes, et de son élève Lapidus, serveur dans les établissements de troisième catégorie et futur roi de l'île de Tobago...

    L’auteur : Vladimír Minác (1922-1996) est un des écrivains slovaques les plus importants de sa génération. Il a publié "Le Producteur de bonheur" en 1964.


    votre commentaire
  • Onu

    Onu

    Le 19 septembre, Miroslav Lajčák (droite), Président de la 72ième session de l'AG des NU, avec Andrej Kiska, Président de la Slovaquie, à l'ONU à New York.

    Onu

    Onu

    Onu

     


    votre commentaire
  •  

    Crise migratoire: la Slovaquie désavouée

    La Cour de justice de l'UE a rejeté «dans leur intégralité» les recours déposés par la Hongrie et la Slovaquie contre les quotas d'accueil de réfugiés décidés en septembre 2015 par les dirigeants européens, au plus fort de la crise migratoire.

    La justice européenne estime dans un arrêt rendu mercredi 5 septembre 2017 que le mécanisme dénoncé par les deux Etats membres, censé incarner la solidarité européenne, contribue effectivement et de manière proportionnée« à soulager la Grèce et l'Italie, débordées par l'afflux de migrants.

    Conforme à la législation communautaire

    La Hongrie et la Slovaquie contestaient la légalité du plan, mais la Cour a rejeté l'ensemble de leurs arguments. Elle estime que le recours à une procédure non législative, sans consultation du Parlement européen, des parlements nationaux et sans délibérations publiques, était conforme à la législation communautaire.

    Cette même législation permet, selon elle, aux institutions de prendre les «mesures provisoires» nécessaires pour répondre rapidement à une situation d'urgence et l'afflux soudain de personnes déplacées.

    Pas besoin d'unanimité, selon la Cour

    Par ailleurs, la Cour considère que le Conseil européen, qui regroupe les 28 chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE, n'était pas tenu de prendre la décision à l'unanimité. La Slovaquie et la Hongrie, aux côtés de la République tchèque et de la Roumanie, avaient voté contre la relocalisation depuis la Grèce et l'Italie de 120'000 personnes répondant aux critères de la protection internationale, sur une période de deux ans.

    Enfin, la Cour affirme que «la validité de la décision ne peut pas être remise en question» rétrospectivement, en ce qui concerne son «degré d'efficacité». Le législateur européen ne peut en effet, selon elle, apprécier les effets d'une nouvelle réglementation qu'en fonction des éléments à sa disposition au moment où la décision est prise.

    Quotas pas atteints

    A quelques semaines de l'échéance du plan fixée fin septembre, les objectifs définis sur les quotas de «relocalisation» sont loin d'avoir été atteints. Moins de 28'000 personnes ont ainsi été transférées depuis la Grèce et l'Italie, sur un objectif initial allant jusqu'à 160'000 personnes à répartir.

    Le commissaire européen à la Migration Dimitris Avramopoulos a immédiatement pris note de la décision de la Cour sur le réseau social Twitter. «La CJUE confirme que le mécanisme de relocalisation est valide. Il est temps de travailler dans l'unité et de mettre pleinement en oeuvre la solidarité», a-t-il déclaré.


    votre commentaire