• Naissance de la littérature slovaque

    Sous l'influence du siècle des Lumières français naît la littérature classique slovaque. Les auteurs,issus en général du milieu clérical, partisans du panslavisme, s'inspirent des œuvres antiques, dans la forme (les systèmes métriques) ainsi que dans le contenu.

    La littérature doit prouver que la langue naissante équivaut à d'autres langues européennes. Les représentants de ce courant sont J. Kollar (1793-1852), l'auteur du chantre Fille de Slava, le philologue J. Safarik (1795-1861), K. Kuzmany (1806-1866, Bela, Ladislav) écrivant en tchèque.

    Naissance de la littérature slovaque         Naissance de la littérature slovaque

     

    Puis J. I. Bajza (1754-1836), qui le premier propose une langue slovaque codifiée, est l'auteur du premier roman slovaque les Aventures et Expériences du jeune René, inspiré du Télémaque de Fénelon et du Candide de Voltaire.

    Naissance de la littérature slovaque      Naissance de la littérature slovaque      Naissance de la littérature slovaque

                                     Bernolak                                                 Jan Holly

    A. Bernolak (1762-1813), donne peu après Bajza une autre version du slovaque. La langue qu'il avait développée servit de base aux activités du mouvement Slovenské učené tovarišstvo (Fraternité des lettrés slovaques) fondée en 1792 à Trnava et au mouvement des fidèles de Bernolák qui poursuivit ses activités sur trois générations. Elle devient la langue d'expression de Jan Holly (1785-1849, Idylles, Élégies, Svatopluk, inspirés par Ovide, Virgile, Théocrite).

    À la même période apparaît le théâtre slovaque avec J. Chalupka (1791-1871, Kocurkovo, pièce satirique).

    Naissance de la littérature slovaque    Naissance de la littérature slovaque  Naissance de la littérature slovaque

    Une troisième tentative de codifier le slovaque (1843) réussit à se faire accepter grâce à Ľudovít Stur (1815-1856). Stur est l'auteur principal du réveil national. Avec son groupe des jeunes poètes romantiques, influencés par des mouvements révolutionnaires ainsi que par la littérature allemande, ils ont consciemment travaillé à émanciper le peuple slovaque et sa culture. Leurs poèmes sont patriotiques, issus de la tradition populaire, la forme est régulière mais suit le rythme naturel du langage.

    Les plus belles œuvres de cette période sont dues à J. Kral (1822-1876, la Vierge enchantée dans le Vah et étrange Jean) et A. Sladkovic (1820-1872, Marina, Detvan). Mentionnons aussi J. Botto (1829-1881) et S. Chalupka (1812-1883).


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :